mercredi 14 septembre 2011

Les principales offres PaaS du marché au crible


© Albachiaraa_Fotolia.com_28093441_Subscription_L
Quelles sont les principales offres PaaS du marché et leurs principales fonctionnalités ? A quels besoins répondent-elles ? Le point avec les offres d'Amazon, Google, Salesforce, Microsoft et VMware.
Réalisé par Dominique FILIPPONE, Journal du Net
Publié le 12/09/2011

Pour industrialiser et/ou déployer ses applications dans le Cloud, les solutions de type PaaS (Platform as a Service) rendent aujourd'hui de grands services. Et exception faite de l'offre de VMware CloudFoundry.com, toutes sont disponibles en version stable et définitive et utilisées aujourd'hui pour la plupart d'entre elles par de nombreux grands comptes (Carrefour, Lyonnaise des Eaux, AXA, Schneider Electric...).

Sur ce segment de marché du Cloud, 4 acteurs phares sont présents : Amazon Web Services (Elastic Beanstalk), Google (AppEngine et Storage), Microsoft (Windows Azure Platform) et Salesforce.com (Force.com). A noter la présence également de VMware qui propose son offre CloundFoundry.com, mais pour le moment uniquement en bêta.


Les critères de choix
Langages supportés
Stockage, bus applicatif, authentification et bases de données
Facturation temps CPU et automatisation des instances
Support français et SLA
Source : JDN Solutions


"Par rapport aux offres IaaS, les critères de choix sont beaucoup plus structurés autour du langage de développement lui-même. Sur Google App Engine, on va être en Java et Python et il va falloir se limiter à un sous ensemble du framework habituel, faire sans multi threading par exemple. Avec CloudFoundry, on a une véritable machine virtuelle Java qui s'exécute sur le Cloud, tandis qu'Azure propose une solution multi-langage même si .NET reste le langage de prédilection", indique Lionel Laské - Directeur Innovation et Diversification chez C2S.

Parmi les grands types de services à même d'être proposés par les fournisseurs, on en distingue principalement 4 : stockage, bus applicatif, authentification/contrôle d'accès et bases de données. Mais rares sont ceux à tous les proposer simultanément. D'autant que, dans certains cas (Google et VMware notamment), les bases de données supportées sont de type NoSQL alors qu'Azure propose à l'inverse une véritable nase de donnée relationnelle installée dans le Cloud.

"Chaque offre va disposer de spécificités fonctionnelles pour faire en sorte que l'architecture déployée de la solution en tire partie. Avec AWS, on peut développer une application standard et la déployer, mais on ne profitera pas forcément la capacité de provisionning / déprovisionning pour garantir la qualité de service", prévient par aiileurs LaurentMacquet, Senior Manager Cloud Consulting Leader chez Logica Business Consulting.

Elastic Beanstalk est la solution PaaS fournie par Amazon Web Services. Outre les services de stockage (avec S3), d'authentification et de contrôle d'accès via Amazon IAM) ou encore de bases de données (Amazon RDS), Elastic Beanstalk propose des services de stockage de fichiers, données structurées ou encore de file d'attente accessibles via une API au standard SOAP/REST.

Le monitoring temps réel est également proposé pour plusieurs types de données allant du temps d'occupation CPU, à la bande passante en passant par le trafic entrant et sortant ou encore l'espace disque. A noter que la taille maximale de la base de données Amazon RDS proposée est limitée à 1 To.


La solution en bref
NomElastic Beanstalk
Tarification Exemples : Instance DB Large (0,44$/heure), Instance DB Quadruple Extra Large (2,6 $/heure)
Clients NC
Source : AWS

Outre Python et Java, l'environnement PaaS de Google supporte le langage de développement maison Go (Google Language). Même s'il ne propose pas de service de bus applicatif, services de stockage, d'authentification/contrôle d'accès et de bases de données sont bien au rendez-vous. Et le fournisseur de préciser "Google propose un service de stockage d'objets entities pouvant être manipulés au travers du langage GQL, très proche de SQL".

"Alors que chez Microsoft à partir du moment où l'on réserve une machine virtuelle on la paye par heure d'utilisation, ce n'est pas le cas chez Google où l'on ne paye que le temps CPU que l'on utilise réellement", précise par ailleurs Lionel Laské, directeur Innovation et diversification chezC2S, filiale SSII de Bouygues.


La solution en bref
NomGoogle AppEngine et Google Storage
Tarification Offre gratuite : 1 Gb data / 5 millions de pages vues par mois, 1 Gb réseau par jour upload, 1 Gb réseau par jour dowload et 6,5 CPU à l''heure par jour. Offre payante : NC
Clients NC
Source : Google

Microsoft Windows Azure Platform compte actuellement plus de 450 clients actifs en France, sachant que plus de 35 000 clients utilisent la solution PaaS de Microsoft dans le monde. Cette offre PaaS dispose d'un éventail fonctionnel large qui s'enrichit au fil des mois. Par exemple, Windows Azure AppFabric Integration disposera bientôt de sa version Community Technology Preview.

Parmi les autres services PaaS proposés, on pourra citer en particulier SQL Azure Data Sync, SQL Azure Reporting, Windows Azure AppFabric Caching, Windows Azure AppFabric Composite App ou encore Azure Traffic Manager.


La solution en bref
SolutionWindows Azure Platform
Tarification7,085 euros pour 1 Gb (par base de données). Tarification en entrée de la base de données : gratuit. Tarification en sortie de la base de données : 0,071 euro par Go.
ClientsSchneider Electric, MisterGoodDeal, Axa, eBay, Coca-Cola...
Source : Microsoft

Salesforce.com propose deux offres PaaS distinctes. Une première, historique (Force.com), et la seconde issue d'un rachat (Heroku) en décembre dernier pour plus de 200 millions de dollars. Cette dernière ne dispose cependant pas de références clients significatives en France.

Le fournisseur de CRM propose une grande variété de services PaaS (stockage, bus applicatif, authentification/contrôle d'accès ou encore bases de données via database.com). Il propose par ailleurs une marketplace (AppExchange) permettant aux DSI d'accéder à un vaste portefeuille de développements et d'API en ligne.


La solution en bref
NomForce.com
Tarification NC
Clients Carrefour, Lyonnaise des Eaux, Japan Post, Facebook...
Source : Salesforce

Pour le moment uniquement disponible en version bêta, VMware CloudFoundry .com dispose quand même de certains atouts qui augurent du meilleur pour la suite. Ainsi, la solution propose déjà des services de bus applicatif (AMQP via RabbitMQ), d'authentification / contrôle d'accès ou encore de bases de données (MySQL).

Au-côté de cet environnement PaaS à proprement parler, VMware a également structuré son projet autour d'une communauté Open Source (CloudFoundry.org) et aussi d'une offre mono-poste destinée à des hébergeurs ou bien dans le cadre de PaaS privés (Micro-Cloud et CloudFoundry on-premise).


La solution en bref
NomCloudFoundry.com
TarificationGratuit
ClientsNC
Source : VMware

Les fournisseurs de PaaS proposent très souvent des accélérateurs de développement et d'intégration d'API destinées aux principales applications du marché (sociales, collaboratives, communication, moteurs de recherche...). Ils peuvent cependant prendre différentes formes : développement spécifique via navigateur couplé à une extenion Eclipse (Salesforce), kits de développements dédiés chez Microsoft (toolkit for mobile apps).

Des boutiques d'applications en ligne (market place) sont également présentes chez quasiment tous les acteurs du marché : AppExchange chez Salesforce.com, Windows Azure Market Place du côté de Microsoft, ou encore Google Apps MarketPlace pour Mountain View.

Concernant les langages de développement, AWS supporte Java, Google (Java, Python et Go), Microsoft (Java, Python, .NET, PHP et Ruby), Salesforce.com (Java et Apex) et VMware (Java, Python, PHP et Ruby).


Le comparatif des offres PaaS

Services de stockage, authentification, bus applicatif et bases de donnéesInstances automatiséesFacturation du temps CPU à l'usage et garantie SLA
Amazon Web Services / Elastic BeanstaStockage, authentification et bases de donnéeslkStockage, authentification et bases de donnéesOkFacturation du temps CPU à l'usage
Google / AppEngine et StorageStockage, authentification et bases de donnéesBatch / ligne de commande
Microsoft / Windows Azure PlatformOkBatch / ligne de commandeGarantie SLA
Salesforce.com / Force.comOkOk
VMware / CloudFoundry.comAuthentification, bus applicatif et bases de donnéesBatch / ligne de commandeNA
Source : JDN Solutions

L'avis de l'expert :

Lionel Laské - Directeur Innovation et Diversification (C2S)
1 mini

"Aujourd'hui sur le Cloud on paie en fonction de l'utilisation des ressources CPU, de disque et de bande passante. Avant d'y aller, encore faut-il que les DSI soient en mesure de mesurer ces valeurs sur leurs applications, sans quoi elles peineront à identifier gains et ROI mais également estimer correctement le dimensionnement en ressources Cloud nécessaire. [...] L'autre conseil est de garder en tête que même si l'infrastructure est fortement redondante, une solution Cloud peut tomber. Il faut donc bien étudier les engagements contractuels vis-à-vis des fournisseurs et la valeur des données que l'on met dans le Cloud. La plupart des opérateurs de Cloud indemnisent en cas de perte des données uniquement le coût représenté par l'impossibilité d'accéder aux données et non les données elles-mêmes dont la valeur peut être intrinsèquement beaucoup plus élevée."


6

Avec Salesforce, la relation client s'immisce dans les réseaux sociaux

Disney, Warner Bros, Bank of America et KLM : ces multinationales ont intégré les réseaux sociaux dans leurs CRM grâce à Salesforce. Facebook lui-même est utilisateur du PaaS de l'éditeur. Lire

Cloud Computing public : 21,2 milliards de dollars en 2011

Les revenus du marché du Cloud sont attendus autour des 41 milliards de dollars cette année. Le Cloud Computing public représentera plus de la moitié des revenus de ce marché. Lire



http://www.journaldunet.com/solutions/systemes-reseaux/comparatif-solutions-paas-amazon-google-salesforce-microsoft-et-vmware/?f_id_newsletter=5666&utm_source=benchmail&utm_medium=ML7&utm_campaign=E10206713&f_u=23951499

Aucun commentaire:

Publier un commentaire