mercredi 28 septembre 2011

Lenovo ouvre une usine à 300 millions de dollars en Chine avec Compal

Logo Lenovo
Lenovo et Compal ont décidé de créer une co-entreprise pour assurer la production d'ordinateurs portables en Chine. Il ne s'agit pas d'un glissement de la fabrication des portables Lenovo vers une nouvelle entité, mais bien d'une tactique visant à accélérer le développement de l'activité du groupe.

Quand le troisième fabricant mondial d'ordinateurs, en l'occurrence le Chinois Lenovo, veut tout faire pour dépasser son prédécesseur au classement (Dell) et espère un jour rattraper le numéro 1, HP, il met les bouchées double et n'hésite pas à se diversifier à la source : la production. C'est la leçon que l'on peut tirer de cette annonce conjointe de Lenovo et de Compal, un sous-traitant spécialisé dans la production de concepts pour les fabricants d'Asie du Sud-Est.

Les deux entreprises ont décidé de créer une joint-venture pour mettre sur pied une nouvelle usine de fabrication d'ordinateurs portables. Alors que le marché est en baisse régulière, et tend à se diversifier vers les tablettes et smartphones - et Lenovo n'est pas le dernier à investir ces secteurs - le Chinois continue d'afficher une croissance importante, basée sur ses fondamentaux, le marché chinois et les pays émergents, et tendant à disséminer sa réussite dans le pré carré de ses plus grands concurrents.

Coût de l'investissement : 300 millions de dollars. La nouvelle usine sera construite pendant 18 mois près de la ville de Hefei, dans l'est de la Chine. C'est une nouvelle étape pour Lenovo, qui est entré sur le marché international du PC avec le rachat de la division dédiée d'IBM en 2005 (il produisait auparavant ses ordinateurs uniquement pour le marché intérieur). Il détiendra 51% de la nouvelle entité, tandis que Compal sera actionnaire à hauteur de 49%.

La production devrait être pleinement active dès la fin de l'année 2012, selon le communiqué adressé par les deux partenaires. Lenovo a immédiatement bénéficié de l'annonce en bourse, puisqu'il a pris 11% sur le marché de Hong-Kong, tandis que Compal connaissait un bond plus limité de 2,2% à Taipei, sur l'île de Taiwan.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire