lundi 23 avril 2012

Transfert de données : IBM met au point la puce ultra-rapide Holey Optochip

A lire sur:  http://www.smartplanet.fr/smart-technology/ibm-devoile-son-prototype-de-puce-ultra-rapide-holey-optochip-13047/

Par Larry Dignan | 23 avril 2012 |
Ce circuit intégré optique à un terabit / seconde pourrait modifier radicalement le fonctionnement des data centers et du calcul intensif.
Holey Optochip d'IBM
Photomicrographie de la Holey Optochip d'IBM. Taille réelle: 5,2 x 5,8 mm
IBM a présenté Holey Optochip, un prototype de puce optique capable de transférer un terabit (10¹² bits, ou encore mille milliards) d’informations par seconde. Ce débit (à supposer que la puce évolue) pourrait offrir une augmentation de la largeur de bande qui changera radicalement la donne pour les centres de données et le calcul intensif.
Les scientifiques de Big Blue ont présenté le prototype lors de la conférence sur les communications par fibre optique (OFC/NFOEC), à Los Angeles.
Holey Optochip est un émetteur-récepteur optique parallèle qui a une vitesse équivalente à la largeur de bande consommée par 100.000 utilisateurs à raison de 10 Mbit/s.
IBM explique avoir pratiqué 48 orifices dans une puce CMOS standard. Ces orifices permettent l’accès optique par l’arrière de la puce à 24 canaux récepteurs et 24 canaux émetteurs, via lesquels les données peuvent être transférées librement. IBM a créé le prototype en se servant de composants prêts à l’emploi.
Les technologies d’interconnexion de puce optique seront nécessaires pour surmonter l’explosion des données et les contraintes de largeur de bande.
D’après une déclaration d’IBM:
Un seul circuit intégré d’émetteurs-récepteurs CMOS IBM de 90 nanomètres avec 24 circuits récepteurs et 24 circuits émetteurs devient un Holey Optochip lorsque 48 orifices (ou « voies optiques », une pour chaque canal émetteur et récepteur) sont percés à travers le silicium. Le simple post-traitement sur des galettes CMOS finalisées avec tous les périphériques et niveaux de câblage standard crée une galette entière de puces Holey Optochip. La puce émetteur-récepteur ne mesure que 5,2 x 5,8 mm. Les matrices de photodiodes et VCSEL (laser à cavité verticale et à émission par la surface) à 24 canaux de 850 nm standard de l’industrie sont directement soudées par assemblage inversé à la puce Optochip. Ce conditionnement direct produit des moteurs optiques hautes performances aux dimensions d’une puce. Les puces Holey Optochip sont conçues pour un couplage direct à une matrice de fibres multimodes à 48 canaux via un système optique efficace à microlentille qui peut être assemblé avec des outils classiques de conditionnement en grand volume.
C’est clair pour tout le monde? Tout ce charabia signifie en gros que la puce Holey Optochip permet de transmettre l’intégralité des archives web de la plus grande bibliothèque du monde, la bibliothèque du Congrès américain, en seulement une heure.
À lire aussi
Un robot spatial miniature qui pourrait se nourrir de boue – 19 janvier 2012
Des circuits électroniques qui s’autoguérissent – 13 janvier 2012
Recherche: un super-ordinateur Cray pour les énergies du futur – 13 octobre 2011

Aucun commentaire:

Publier un commentaire