mercredi 6 juin 2012

Internet, téléphonie mobile, e-commerce : les Français sont de plus en plus connectés

A lire sur:  http://www.itrnews.com/articles/133037/internet-telephonie-mobile-commerce-francais-sont-plus-plus-connectes.html?key=862d53eea2c1d2fe

La France compte aujourd'hui quarante millions d'internautes. Leurs attentes sont de plus en plus fortes sur la qualité de la connexion et les services Internet. Il est vrai que les usages se développent, notamment en mobilité. La baisse des tarifs en est l'une des raisons. Telles sont les premières conclusions que l'on peut tirer du deuxième baromètre trimestriel de l’économie numérique édité par la chaire Économie numérique de l’Université Paris-Dauphine et réalisé avec Médiamétrie, sur les attentes et les comportements des Français dans le domaine de l’économie numérique.


Le Baromètre s’appuie sur les études d’équipement et d’usages de Médiamétrie (Référence des Equipements Multimédias, Observatoire des Usages Internet et Téléphonie et Services Mobiles/Mobile Consumer Insight), ainsi que sur son enquête Omnibus Médiafit pour les questions barométriques et les questions d’actualité.

Pour Dominique Roux, Responsable scientifique de la chaire Économie numérique, « les résultats de la 2e vague du Baromètre de l’économie numérique sont particulièrement intéressants, ils montrent que les comportements dans l’usage des nouveaux moyens de communication sont en train de changer en profondeur… ».


Les usages d’Internet en mobilité se développent

Le 1er trimestre 2012 a été marqué par l’arrivée d’un nouvel opérateur dans un univers mobile en pleine expansion. Si le nombre d’utilisateurs de téléphone mobile semble se stabiliser à 82 % de la population, les smartphones poursuivent quant à eux leur conquête : au 1er trimestre 2012, 45,4 % des Français possèdent un smartphone, contre 40 % au 3e trimestre 2011, soit une hausse de 14 %. 2,3 millions de personnes se sont équipées en 6 mois.

Les smartphones stimulent la pratique de l’Internet mobile, qui prend le relais de l’Internet fixe : plus de 2 personnes équipées d’un téléphone mobile sur 5 surfent sur Internet depuis leur mobile. Pour quels usages ? Au cours du dernier mois, 35 % des utilisateurs ont envoyé ou consulté un e-mail sur leur mobile : ils sont 11 % de plus qu’au trimestre dernier. Près de 10 % des équipés mobile ont déjà effectué un achat depuis leur mobile, une pratique qui reste stable, mais dont la notoriété, déjà très élevée, continue d’augmenter : près de 9 internautes sur 10 la connaissent aujourd’hui.


Les femmes favorables à l’équipement mobile plus jeune

Dans ce contexte de poussée de l’Internet mobile, le Baromètre de l’économie numérique s’est intéressé ce trimestre à l’âge à partir duquel les internautes considèrent comme acceptable d’équiper un enfant d’un téléphone mobile. C’est véritablement à partir de 11 ans, soit l’âge théorique d’entrée au collège, que l’achat d’un téléphone mobile paraît envisageable, et cela pour près de 30 % des personnes interrogées. Les femmes sont un peu plus nombreuses que les hommes (33 % contre 26 %) à accepter d’équiper leurs enfants d’un téléphone mobile à leur 11e anniversaire, considérant peut-être que cela apporte une certaine sécurité aux parents et une autonomie au jeune adolescent. L’âge de 15 ans constitue un second palier : 31 % des internautes – et 35 % des hommes – considèrent acceptable d’acheter un téléphone mobile à un enfant à ce moment-là.


Un sentiment de baisse des tarifs des forfaits mobiles

L’arrivée de Free en janvier dernier comme nouvel opérateur mobile n’est pas passée inaperçue : trois jours après l’annonce de son lancement, 86 % des internautes en étaient déjà informés. Interrogés sur le prix de leur forfait mobile, les internautes sont 80 % au 2e trimestre 2012 à déclarer payer un forfait mensuel de moins de 50 euros. Entre janvier et avril 2012, les internautes qui déclarent payer moins de 20 euros leur forfait mobile sont passés de 32,6 % à 36 %, soit une hausse de 3,4 points. À l’inverse, ceux qui paient entre 21 et 50 euros par mois sont passés de 47,3 % à 44,4 %, soit une baisse de 2,9 points. Il semblerait donc que les internautes perçoivent un effet de l’arrivée de Free et des ripostes tarifaires de ses concurrents sur le prix des forfaits mobiles.


Des attentes plus fortes sur la qualité de la connexion et les services Internet

La question du prix du forfait se pose également pour le choix d’un fournisseur d’accès à Internet (FAI) : pour 74 % des internautes interrogés au mois d’avril 2012, le prix constitue la première raison qui les pousserait à changer de FAI. Ils étaient toutefois 85 % à citer ce critère en janvier dernier. Cette baisse de sensibilité au prix s’effectue au profit du débit de la connexion, en termes de rapidité et de puissance : c’est un élément déterminant pour 37,2 % des internautes contre 33,4 % en janvier 2012. Les internautes attachent aussi un peu plus d’importance aux services exclusifs proposés : cette préoccupation passe de 12,7 % à 13,8 % des personnes interrogées ce trimestre. Les internautes se laisseraient-ils séduire par les nouvelles offres à très haut débit – plus chères – et les usages qu'elles permettent : radio, multitâche, vidéo, téléchargement rapide ? Cet intérêt est particulièrement prégnant chez les jeunes, les hommes et les Franciliens, peut-être plus au fait des nouveautés technologiques. Une évolution à suivre. Les 50 ans et plus accordent, quant à eux, toujours davantage d'importance au service client et à l'assistance plutôt qu'aux services supplémentaires et aux fonctionnalités du matériel.


40 millions d’internautes en France

Ces évolutions s’inscrivent dans un environnement Internet qui voit le nombre de foyers équipés de micro-ordinateurs et le nombre d’internautes continuer d’augmenter : 374 000 foyers se sont équipés d’un micro-ordinateur depuis le 4e trimestre 2011, près de 3 foyers sur 4 ont accès à Internet et 3 sur 5 en haut débit. La barre des 40 millions d’internautes a été franchie au 1er trimestre 2012.


Le e-tourisme adopté par 9 internautes sur 10

Plus connectés, les Français multiplient les pratiques d'achat ou de banque en ligne, qui ont tendance à augmenter au fil des trimestres : elles concernent chacune plus d'un tiers des internautes. Le e-tourisme est également un secteur puissant du e-commerce, notamment au premier trimestre 2012, période propice à la préparation des vacances d’été. Seuls 14 % des internautes ayant l’intention de partir en vacances cet été n’ont pas l’intention d’utiliser Internet pour les préparer. Points forts de la préparation d’un voyage via Internet, la possibilité de comparer les prix pour 37 % des internautes et de se renseigner sur la destination pour près de 36 %. Près de 9 internautes sur 10 considèrent que les sites de réservation professionnels et les comparateurs sont fiables pour préparer leurs vacances d’été.

Pour accéder à la totalité des résultats du Baromètre, cliquez ICI

Aucun commentaire:

Publier un commentaire