dimanche 16 juin 2013

La numérisation de l'Education nationale progresse peu à peu

A lire sur:   http://www.atelier.net/trends/articles/numerisation-de-education-nationale-progresse_421284

Par Guillaume Parodi 14 juin 2013 La numérisation de l'Education nationale progresse peu à peu.

La France connaît un retard important dans l'adoption des TIC dans les écoles. Afin d'y pourvoir, elle se numérise avec la mise en place d'une gamme de services à l'attention des élèves et des professeurs.
Les plate-formes d'apprentissage en ligne et par correspondance existent déjà depuis de nombreuses années, en témoigne l'existence du Centre National d'Education à Distance ; mais l'enseignement public français va se numériser à son tour avec le lancement, à partir de la rentrée 2013, d'une gamme de sites Internet et de dispositifs de formation numérique. Ces services, présentés lors d'un Point d'étape sur la mise en œuvre de la stratégie numérique, le lundi 10 juin 2013 à Paris, permettront aux professeurs de se former comme de récupérer des ressources pédagogiques sur Internet et, pour les élèves, ils leurs permettront de bénéficier d'aide aussi bien à l'école que chez soi. « En eux-mêmes, les services proposés présentent un intérêt, note Jean-Pierre Archambault, Président de l'association EPI, Enseignement Public et Informatique. Le problème du plan numérique demeure néanmoins celui de faire l'impasse sur le développement d'une discipline informatique pour tous les élèves, et les problèmes de formation des enseignants en matière de numérique et d'informatique. »

La place de l'enseignant revisitée

La France connaît un retard certain dans l'adoption des TIC vis à vis de ses voisins européens. La Commission Européenne a publié en février 2013 une enquête sur l'utilisation des TIC dans les écoles des pays de l'Union Européenne. De manière générale, ces chiffres montrent un retard très important de la France et, à titre d'exemple, la moyenne d'élèves ayant accès à un ordinateur doté d'une connexion à Internet est de 14 élèves pour un ordinateur en Europe, contre 63 en France. Néanmoins, pour Jean-Pierre Archambault, le problème réside avant tout dans les usages du numérique. « Les TIC sont des outils pédagogiques qui enrichissent la panoplie des instruments de l'enseignant. Celui-ci doit garder en mémoire la question essentielle de leur bonne insertion dans les démarches et les scénarios d'apprentissage. » La difficulté d'utilisation des outils informatiques se multiplie d'autant plus pour l'enseignant, « qui se doit de maîtriser des outils complexes pour les utiliser avec discernement, complète-t-il. Le professeur doit pouvoir réfléchir aux problématiques pédagogiques et éducatives en s'appuyant sur une bonne culture générale informatique, une condition sine qua none du métier d'enseignant au XXIe siècle. »

Une formation pour les élèves encore manquante

Parmi les services proposés par l'Education Nationale, l'enseignement s'élargit avec la venue du dispositif D'COL qui prévoit d'accompagner les élèves de 6e par une forme de tutorat numérique et par l'accès à des cours particuliers sur trois matières : le français, l'anglais et les mathématiques. Prep'Exam, lui, proposera les versions numérisées et corrigées des sujets de brevet des collèges et du baccalauréat. « De premiers pas ont été faits dans la formation des élèves aux outils informatiques, concède Jean-Pierre Archambault, dont la mise en place, par exemple, de l'enseignement de spécialité Informatique et science du numérique aux élèves de terminale de l'académie de Montpellier. La mise en place de ces services en appellent d'autres, sans plus attendre. »

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire