dimanche 25 mars 2012

Le m-commerce en marche Un simple SMS pour payer son parking

jeudi 22 mars 2012
Un pilote de « m-parking » d’une durée d’un an vient d’être lancé à à Mulhouse. Inédit en France, mais déjà déployé avec succès dans plusieurs villes européennes, le paiement de places de parking par SMS présente le double avantage de faciliter la vie quotidienne des usagers automobilistes et d’augmenter le nombre de places payées au bénéfice des villes. Le pilote de Mulhouse ouvre la voie à d’autres déploiements en France.

Désormais, pour stationner sur la voie publique, plus besoin de monnaie, de carte de stationnement ou de carte bancaire; plus besoin de créer et d’approvisionner un compte à l’avance: l’automobiliste n’a plus qu’à envoyer un SMS, sans coût supplémentaire, pour être débité du montant du stationnement sur sa facture mobile.

Depuis le 15 mars, les Mulhousiens, clients des opérateurs Bouygues Telecom, Orange et SFR, peuvent payer leur stationnement sur la zone orange (2 400 places) en étant débités sur leur facture mobile.

Concrètement, une fois stationné, l’automobiliste envoie simplement par SMS au numéro court indiqué sur l’horodateur, le numéro de sa plaque d’immatriculation et choisit la durée de son stationnement. A la fin de sa période de stationnement, il est averti par SMS pour la prolonger, s’il le souhaite. L’utilisateur est ensuite directement débité sur sa facture opérateur. Dès la seconde utilisation du service, l’usager envoie simplement la lettre « P » pour parking au numéro court pour régler sa place.


Trois mobinautes sur quatre sont intéressés sur cette solution

Selon une étude menée fin 2011 par l’AFMM (Association Française du Multimédia Mobile, payer le stationnement dans la rue grâce à son téléphone mobile suscite l’intérêt de 76% des possesseurs de mobile. Pas étonnant compte-tenu que 53% des équipés mobile en France ont déjà négligé le paiement de leur stationnement car ils ne possédaient pas le moyen de paiement adapté sur eux.

Par ailleurs, 74% d’entre eux trouvent utile de recevoir quelques minutes avant la fin du stationnement une alerte par SMS. Ces données soulignent le potentiel d’une telle solution accessible à tous, simple et sûre.

Une solution présente dans des villes européennes

Du côté des collectivités, cette solution est une des réponses à un problème majeur : le taux de stationnement payant non acquitté. C’est ce qu’ont pu vérifier plusieurs municipalités en Europe : Allemagne (40 villes), Autriche (8 villes), Bulgarie (Sofia), Serbie (21 villes) - qui ont connu suite à la mise en place d’une solution similaire une augmentation de leurs recettes.







 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire