mercredi 15 février 2012

Cisco : le trafic data mobile mensuel va bondir de 80% d'ici 2016


Avis d'expert - 10 milliards de connections seront comptabilisés dans quatre ans, selon l'équipementier. Un bond généré par la 4G et les tablettes.
Encore une prévision qui risque d'angoisser les opérateurs mobiles. Selon le spécialiste des réseaux Cisco, le trafic data mobile atteindra en 2016 la bagatelle de 10,8 exabytes par mois (soit 130 exobytes par an !) contre 6,9 en 2015, 2,4 en 2013, 1,3 en 2012 et 0,6 en 2011. Entre 2011 et 2016, le bond atteindra 78%.
Rappelons qu'un exabyte est égal à 1 milliard de Go. En termes de nombre de connections, Cisco table sur 10 milliards en 2016, dont 8 millions rien que pour les smartphones.
Les raisons de cette croissance exponentielle sont connues. L'émergence des réseaux haut débit 4G, la généralisation de la 3G et 3G+ associée au succès planétaire des smartphones poussent à la consommation de l'Internet mobile. Surtout, la consommation de vidéos sur les smartphones et surtout sur les tablettes explose et ce service est évidemment très gourmand en bande passante.
Pour les opérateurs, le défi est gigantesque. Outre le passage progressif à la 4G, qui permet d'atteindre des débits pratiques de 20 Mb/s, les opérateurs ne pourront pas faire autrement que de revoir leurs modèles économiques.
Nouveaux modèles tarifaires
"Il faut revoir les logiques de facturation de l'Internet mobile afin de répartir de façon plus équilibrée les revenus tout au long de la chaîne de valeurs.", explique Michel Combes, P-DG de Vodafone Europe.
Et de poursuivre : "La donnée c'est l'avenir de notre industrie, son prix doit refléter les investissements dans le réseau et le spectre".
Traduction : les plans de facturation différenciés vont devenir la norme. Elles ne reposeront pas seulement sur le volume mais surtout sur la qualité de service, l'expérience client, les services.

Certains y trouveront leur compte, notamment les petits consommateurs qui auront droit à des offres moins chères (comme les forfaits low-cost) mais moins généreuses et moins rapides. Mais pour les autres, la facture risque d'être salée.
"Aujourd'hui, 10% de nos clients consomment 70% de la bande passante, on ne peut plus s'en tenir aux structures tarifaires actuelles. Nous nous dirigeons vers des offres segmentées pour accéder aux services en fonction des besoins du client. Certains, comme les professionnels, paieront des forfaits Premium pour un débit garanti, d'autres auront accès des forfaits qui prendront en compte tel ou tel usage", explique ainsi Stéphane Richard, patron de France Télécom.
Avec cette annonce, France Télécom rejoint donc certains opérateurs américains comme AT&T qui ont abandonné les forfaits illimités avec des offres déclinées selon la consommation. C'est le cas également Vodafone qui a lancé des offres Premium en Espagne, aux Pays-Bas et en Grande-Bretagne.

http://www.businessmobile.fr/actualites/cisco-le-trafic-data-mobile-mensuel-va-bondir-de-80-d-ici-2016-39768576.htm#xtor=EPR-10010

Aucun commentaire:

Publier un commentaire