mardi 21 février 2012

Un papier peint pour faire barrage aux ondes électromagnétiques

Un papier peint pour faire barrage aux ondes électromagnétiques
Le Centre technique du papier a mis au point, avec deux autres laboratoires, un nouveau support mural qui pourrait être commercialisé d'ici la fin de l'année par le fabricant Ahlstrom.
Les ondes électromagnétiques n'ont pas bonne presse. Accusées respectivement d'être nocives pour la santé ou de favoriser le piratage de données informatiques, les antennes GSM et les réseaux Wifi vont désormais trouver porte close dans l'habitat. La solution ? un papier peint en cellulose recouvert de motifs imprimés à l'aide d'une encre conductrice. Point fort, ce support peut être produit sur des machines d'impression courantes. En outre, il peut être appliqué avec n'importe quelle colle et sur tous les types de surface murale, bois ou plâtre.
Filtre sélectif. Après avoir passé les tests industriels avec succès, ces papiers peints anti-ondes baptisés ''Métapapiers'' pourraient être commercialisés en fin d'année par le fabricant Ahlstrom. « Selon leurs besoins, les consommateurs choisiront un papier peint qui filtrera soit les ondes GSM soit le Wifi », indique Guy Eymin Petot Tourtollet, directeur de l'unité scientifique et technique "Electronique imprimée- Papier intelligent" au Centre technique du papier (CTP). Cet organisme basé à Grenoble a pris de vitesse deux autres laboratoires, celui de Mistubishi et celui d'Etri en Corée pour élaborer ce Métapapier. Faisant office de sous-couche, il fait barrage aux ondes extérieures quelle que soit la manière avec laquelle elles percutent le mur.
Protection à 99,9%. « En fonction de leur forme et de leur taille, les motifs sont optimisés pour filtrer de manière sélective les ondes Wifi ou GSM et les empêchent à 99,9 % de pénétrer dans l'habitat ». De quoi rassurer les ''Électrosensibles'' mais aussi tous ceux qui craignent de se faire pirater leurs données informatiques par un voisin indélicat, que ce soit dans le cadre privé ou dans l'entreprise. Idem pour ceux qui n'arrivent plus à accéder à leur propre Wifi du fait de la multiplication des réseaux dans leur quartier, souligne Guy Eymin Petot Tourtollet. L'organisme n'a pas travaillé seul dans son coin. « La moitié du brevet sur les motifs appartient à deux laboratoires publiques, l'Imep et le LCIS de Grenoble-INP, qui disposent de compétences en électromagnétisme. » Le brevet d'exploitation actuellement en cours de négociation avec Ahlstrom se limite à la production de papier peint à base de cellulose sachant que le procédé peut intéresser d'autres applications comme les revêtements de sol ou de plafond.
© Eliane Kan
Photo  : Selon la forme et la taille de ses motifs, ce papier peint en cellulose fait barrage aux ondes GSM ou Wifi. © Centre Technique du Papier

« Le Fil Presse de l’innovation » est une publication d’innov24.
innov24 est un service édité par Agence TCA (TechnoChroniqueurs Associés),
agence de presse indépendante agréée par la CPPAP (Commission paritaire des publications
et agences de presse), membre de la FFAP (Fédération française des agences de presse).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire