dimanche 26 février 2012

Qualcomm veut des tablettes aux écrans 3D

par - source: Tom's Hardware FR















Une plateforme MasterImage 3D sans Snapdragon S4Une plateforme MasterImage 3D sans Snapdragon S4
Qualcomm va présenter un design de référence utilisant ses processeurs Snapdragon S4 et des écrans 3D autostéréoscopiques à barrière de parallaxe en provenance de MasterImage 3D, un fabricant coréen. Devant les manques de cette technologie sur la Nintendo 3DS, son utilisation par Qualcomm nous surprend un peu.

La barrière de parallaxe

La barrière de parallaxe est un filtre que l’on place sur les pixels. Très schématiquement, elle va envoyer une image distincte à chaque oeil donnant ainsi un effet de profondeur. Elle a le grand avantage d’être peu chère et de ne pas demander de lunette. Elle fatigue par contre rapidement le sujet, dégrade la qualité de l’image et dispose d’angles de vision limités. Les fabricants placent aujourd’hui cette barrière derrière les pixels et devant le rétroéclairage. Cela permet d’obtenir une image plus claire. Néanmoins, ce système est plus cher à fabriquer, il demande toujours plus de lumière qu’un modèle classique, ce qui accroît la consommation de l’ensemble, et les angles de vision restent toujours limités.

Une technologie inadaptée aux besoins d’aujourd’hui

Un nombre important de consommateurs se plaignent de maux de tête et désagréments causés par la barrière de parallaxe de la Nintendo 3DS (cf. « La 3DS dangereuse pour les enfants »). Les ventes de HTC Evo 3D et LG Optimus 3D ne semblent pas avoir grandement profité à leurs fabricants. De plus, les tablettes se dirigent vers des modèles hautes résolutions. L’iPad 3 aura certainement un écran Retina d’une définition de 2 048 x 1 536 (cf. « Samsung et LG fabriqueraient le Retina Display de l’iPad 3 ») et le prochain Galaxy Tab disposera probablement d’une dalle WQXGA (2 560 x 1 600) (cf. « Résolution WQXGA et ARM A15 pour le prochain Galaxy Tab »). Or, la barrière de parallaxe diminue nécessairement la définition de l’écran. En l’espèce, le support 10,1" de la plateforme de référence utilise une définition de seulement 1 920 x 1 200 et chaque oeil voit moitié moins.
Qualcomm devrait peu souffrir de ce choix technologique. Il ne vend pas de tablette à son nom et ses puces Snapdragon sont populaires. Ses processeurs MSM sont d’ailleurs sont principal facteur de croissance. MasterImage 3D devrait par contre grandement profiter de la publicité. La tablette sera en démonstration durant le MWC qui se tiendra à Barcelone à la fin du mois et elle tournera sur Android 4.0 Ice Cream Sandwich.

http://www.presence-pc.com/actualite/3D-tablette-46804/

Aucun commentaire:

Publier un commentaire