dimanche 26 février 2012

Vous ne vous souvenez plus où sont vos clés ? Demandez donc à votre robot !


http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/69210.htm
Il arrive souvent d'égarer chez soi ou à son bureau un objet important : clés, portefeuilles, appareil photo, téléphone portable... Hitachi a ajouté de nouvelles fonctions à son robot humanoïde EMIEW2 : la reconnaissance d'objets et la possibilité d'en rechercher dans un bâtiment. EMIEW2 fait 80 cm de haut pour 14 kg, et est capable de se déplacer à 6 km/h. Grâce à ces nouveaux services, EMIEW2 vise à devenir le parfait compagnon du bureau du futur.



Démonstration du robot EMIEW2 Crédits : hideriverbest

La fonction de reconnaissance d'objets utilise une base de données construite à partir d'informations récupérées sur Internet. Une fonction ultra-rapide teste la similarité entre deux images : l'image de l'objet à reconnaître et des images disponibles sur Internet. S'il y a similarité, une méthode d'analyse des textes associés à l'image provenant du Web permet alors de déduire le nom de l'objet.

La tâche de recherche d'objets est initiée par une demande de l'utilisateur. Le robot utilise la fonctionnalité de reconnaissance détaillée précédemment pour comprendre le nom donné par l'utilisateur. Il consulte ensuite sur une base de données de localisation. Celle-ci rassemble, grâce à des caméras installées en réseau, des photos d'objets présents dans le bâtiment et leur position. Une fois l'objet recherché localisé grâce à cette base de données, le robot examine une carte du bâtiment afin de trouver une route optimale d'accès et guide l'utilisateur jusqu'à l'objet convoité.


Schéma de fonctionnement de la recherche d'objet Crédits : ML / Ambassade de France au Japon

Hitachi a également amélioré le mouvement du robot en utilisant une technologie nommée "model-prediction posture control technology". Le robot est capable de savoir quelle posture adopter en fonction de la force centrifuge lui étant appliqué, ce qui assure au robot un déplacement fluide. Grâce à cela, il n'est pas obligé de décélérer avant de tourner brusquement, ce qui constituait l'un des défauts de son prédécesseur. 


Sources : - Tech-On, 21/02/2012 (anglais) : http://techon.nikkeibp.co.jp/english/NEWS_EN/20120221/205410/
- Communiqué de presse d'Hitachi, 21/02/2012 (japonais) : http://www.hitachi.co.jp/New/cnews/month/2012/02/0221a.html

Rédacteurs : Maxime LABAT - adjoint(point)stic(arobase)ambafrance(tiret)jp(point)org           

Origine : BE Japon numéro 607 (24/02/2012) - Ambassade de France au Japon / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/69210.htm

Aucun commentaire:

Publier un commentaire