mardi 21 février 2012

Le Premier ministre publie la charte Internet de l’Etat

ignée le 16 février, la charte Internet de l’Etat est disponible en consultation libre via la circulaire n°5574. On y voit les changements entrepris pour les sites Internet du gouvernement notamment, les changements ergonomiques, etc. Objectifs : simplifier, rationaliser et diviser par 10 le nombre de sites de la sphère publique... 
La charte Internet de l’Etat est disponible en ligne. Un document d’ouverture du Premier ministre donne les différentes directives et orientations pour les mois à venir. Plusieurs projets sont à court terme, de la mise en application de la charte à l’Internet territorial de l’Etat qui « clarifie les obligations auxquelles doivent se conformer les sites des administrations centrales et des services déconcentrés de l’Etat ».
Le texte reprend d’abord une mesure qui avait été proposée dans le rapport du député Franck Riester en 2010, sur la relation numérique à l’usager. Il s’agit de diviser par 10 le nombre de sites Internet de l’Etat, afin d’homogénéiser et de rationaliser le schéma d’organisation. La décision s’applique à tous les champs (Internet mobile, applications, web applications, etc.) et concerne toutes les extensions (.gouv.fr, .fr, .com, .org, etc.).
Les changements seront aussi d’ordre ergonomique, afin de servir « l’exigence de lisibilité et de cohérence de la présence de l’Etat sur Internet », avec une charte qui remplace l’ancienne de 2008. Elle s’impose désormais à tous les sites Web, nouveaux et anciens, et devra être appliquée au plus tard au 1er janvier 2013 pour les existants.

Un portail par département

Chaque département sera aussi doté d’un portail en nomdudépartement.gouv.fr, qui sera un portail unique vers les services de l’Etat. Un modèle unique est imposé, construit « dans le respect des directives de la nouvelle charte Internet ». Ces sites devront être accessibles avant le 31 décembre 2012.
Un document de 54 pages donne tous les détails aux administrations pour mettre en place ces nouvelles mesures : système de navigation, structures des pages, contenus (textuels, multimédia…), démarches en ligne, architecture de l’information, etc. Et notamment quelques passages sur l’accessibilité/compatibilité :



http://www.linformaticien.com/actualites/id/23653/le-premier-ministre-publie-la-charte-internet-de-l-etat.aspx

Aucun commentaire:

Publier un commentaire