lundi 26 novembre 2012

Services et conseil informatique : 2013 sera une année charnière

A lire sur:  http://www.itchannel.info/articles/137036/services-conseil-informatique-2013-sera-annee-charniere.html?key=862d53eea2c1d2fe

Dimanche 25 Novembre 2012
Tandis que le Gouvernement présente le « Pacte pour la croissance, la compétitivité et l’emploi », le Syntec Numérique rappelle que le numérique est le levier de transformation des autres secteurs de l’économie. Comme l’indique la dernière étude de l’OCDE sur la contribution des entreprises de l’Internet à la croissance, dans les nations numériques, la vitalité des entreprises du numérique est la conséquence de leur apport de plus en plus important aux gains d’efficience des sociétés des autres secteurs. " 2013 sera une année charnière, celle qui fera que la France, dans le cadre de la sortie de crise, aura pris conscience de l’importance de s’affirmer comme une nation du numérique de premier plan ", résume Guy Mamou-Mani, Président Syntec Numérique.


Ce rendez-vous de la digitalisation de notre système productif est crucial, pour l’ensemble de l’économie, mais aussi pour la consolidation de
l’industrie du numérique, une filière jeune en perpétuelle mutation, rappelle Syntec Numérique. " E-administration, e-santé, voilà aussi de grands chantiers structurants pour le numérique, dont les Français attendent beaucoup, parce qu’ils participeraient à l’effort de compétitivité de notre pays par une gestion rigoureuse et plus efficace des moyens publics ".

Pour 2012, Syntec Numérique confirme que le secteur sera en croissance de +0,7%. L’activité Conseil et services informatiques affiche une croissance à zéro tandis que celles du Logiciel et du Conseil en Technologies restent en croissance : respectivement +1,6% et +2,0%.
" En effet et malgré le contexte qui se dégrade, le premier semestre 2012 est resté positif pour de nombreux acteurs de notre secteur ". C’est à partir du deuxième semestre que le contexte économique pèse sur la croissance : les Directions des Systèmes d’Information révisent leur budget en cours d’année, la dynamique de la demande en est impactée. " La pression sur les prix et les tensions avec les clients se poursuivent. Cependant, grâce au caractère incontournable et stratégique du numérique, le secteur s’appuie sur des facteurs de résistances : les projets de rationalisation, d’innovation et de transformation offrent des relais de croissance efficaces ".

En 2013, le secteur devrait afficher une croissance à zéro se décomposant en -0,9% pour le Conseil & Services Informatiques, +1,3% pour l’édition de logiciels et +1% pour le Conseil en Technologies. C'est mieux que la tendance observée et prévue pour 2012.



Le premier semestre est resté en croissance mais un infléchissement a marqué le deuxième semestre : volumes de commandes en baisse, maintien de la pression sur les prix et de la tension dans les relations entre les sociétés de services informatiques et leurs clients.
L’activité Conseil & Services Informatiques profite de la bonne tenue de l’Infogérance. Le contexte est en revanche défavorable au conseil et à l’assistance technique.

Comme annoncé en avril, l’édition de logiciels maintient un bon niveau d’activité, en particulier pour les petites et moyennes entreprises. Parmi les grands éditeurs de logiciels, les performances sont contrastées sur le premier semestre et globalement en dégradation au second semestre.




Le conseil en technologies affiche une bonne performance globale des grands acteurs sur le premier semestre malgré un effet de base défavorable. Le deuxième semestre est marqué par un ralentissement. Les marchés porteurs pour le Conseil en Technologies en 2012 sont l’aéronautique, le ferroviaire et l’énergie.


En avril, 35 000 recrutements dont 30 000 cadres étaient attendus en 2012. Le baromètre APEC / Syntec Numérique révèle que les recrutements sont restés dynamiques au premier semestre. Ceux du second semestre sont moins bien orientés : " la part d’entreprises ayant recruté un cadre au troisième trimestre et le volume des recrutements sont à la baisse ". Les sociétés restent cependant 88% à exprimer leur intention de recrutement au quatrième trimestre. " Les difficultés des recruteurs pour trouver des candidats en adéquation aux profils recherchés persistent ". Le secteur, favorable pour les jeunes diplômés, offre toujours des conditions d’insertion et d’emploi nettement supérieures aux autres secteurs.

1 commentaire:

  1. Really nice post, you got great blog and Thank you for sharing This excellently written content. Waiting for next one.
    Acer Laptops

    RépondreSupprimer