mardi 22 octobre 2013

Picxel décrypte nos émotions les plus intimes sur le visage

A lire sur:  http://business.lesechos.fr//entrepreneurs/innovation-recherche/10033235-picxel-decrypte-nos-emotions-les-plus-intimes-sur-le-visage-55732.php

Par Paul Molga, correspondant à Marseille | 14/10/2013

Start-up créée en 2011, Picxel innove sur un créneau atypique : la reconnaissance faciale

Les meilleurs outils d'identification qui utilisent des bibliothèques d'images savent distinguer le genre et la tranche d'âge à partir de la lecture d'un visage. Mais Picxel va jusqu'a décrypter les principales émotions révélées par l'expression (joie, tristesse, dégoût, surprise, colère, curiosité...) et leur intensité, c'est-à-dire la «cinétique émotionnelle». Ses outils ne s'arrêtent pas à l'analyse d'images fixes, ils sont capables de traquer, avec des caméras ultrarapides, les micro-expressions révélant nos émotions les plus intimes.
Axel Boidin, fondateur de la start-up Picxel

Des applications multiples

Les besoins vont du classement d'index à des applications plus inédites, telles l'animation réaliste d'avatars, des vitrines intelligentes capables d'analyser le profil et l'intérêt des passants pour adapter l'offre à leurs envies, ou encore le contrôle d'accès assisté par l'identité faciale. «Equipés de cet outil, nos ordinateurs vont pouvoir gérer automatiquement les ambiances et la luminosité en fonction de nos humeurs, mais aussi adapter leur comportement à notre état. Ils sauront être conciliants s'ils nous voient en colère, évitant d'ouvrir 10 fois la même fenêtre par exemple», illustre Axel Boidin. Cet outil analysera aussi des données à posteriori, par exemple des tests consommateurs filmés. «Notre visage véhicule malgré nous 55 % de l'information, contre 7 % pour les mots», argumente cet expert.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire