jeudi 24 octobre 2013

Les ondes 4G ne sont pas plus cancérogènes mais des doutes subsistent

A lire sur:  http://www.gizmodo.fr/2013/10/17/ondes-4gpas-plus-cancerogenes-doutes-subsistent.html

Pour offrir les « meilleurs » réseaux 4G, les opérateurs téléphoniques ont dû installer de nombreuses nouvelles antennes, multipliant de fait la quantité d’ondes électromagnétiques émises. L’Agence de sécurité sanitaire (Anses) a mené une étude approfondie sur les effets de ces ondes.
Si, à court terme, ces ondes électromagnétiques n’ont pas d’ »effet avéré » et ne sont certes pas cancérogènes, il convient toutefois de s’inquiéter de notre exposition, toujours grandissante, car de nombreux doutes subsistent sur leurs effets à long terme. L’étude de l’Anses a duré quatre ans, en compulsant de nombreuses recherches précédentes, et il est toujours aussi difficile de les évaluer précisément.
Retour à la case départ donc, la situation est identique que pour les technologies précédentes. Diminuer l’exposition autant que faire se peu, d’accord, pour éviter on ne sait quoi on ne sait quand…

Aucun commentaire:

Publier un commentaire