dimanche 23 février 2014

Tablettes et imprimantes, Samsung accentue son offensive sur le marché des entreprises

A lire sur: http://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-tablettes-et-imprimantes-samsung-accentue-son-offensive-sur-le-marche-des-entreprises-56384.html

Le 27 Janvier 2014

Samsung propose sa Galaxy Tab Pro 12,2 pouces à 649 € et sa Note Pro  à 749 €.
Samsung propose sa Galaxy Tab Pro 12,2 pouces à 649 € et sa Note Pro à 749 €.
Pour renforcer ses positions dans les entreprises, Samsung mise sur une gamme de tablettes Android spécialement pensées pour le monde professionnel, et des imprimantes laser A3 et A4 aux fonctionnalités renforcées.
En direct de Malaga - Après le CES 2014 à Las Vegas, BK Yoon, le CEO de Samsung Electronics, s'est arrêté à Malaga en Espagne pour le Samsung Forum 2014, l'occasion de retrouver toutes les divisions du sud-coréen proposant des produits IT pour les entreprises. Très volontaire, comme toujours, le dirigeant s'est montré confiant malgré les résultats en demi-teinte du dernier trimestre, en introduisant le nouveau président Europe de Samsung Electronics, Sunny Lee. « Notre capacité d'innovation nous permet de gagner des parts de marché [...] les clefs de l'émulation sont simples, écouter ce que veulent les clients ». En Europe, le constructeur compte ainsi encore améliorer ses positions sur les marchés des tablettes, des smartphones et des imprimantes.


BK Yoon, CEO de Samsung Electronics, est venu à Malaga pour le Samsung Forum 2014.

Avec ses dernières tablettes Galaxy Tab Pro et Note Pro, Samsung entend réussir dans les entreprises, ce qu'il a accompli auprès du grand public (50% de part de marché en Europe sur les tablettes). Pour ce faire, le sud-coréen ne lésine pas sur les moyens avec pas moins de quatre ardoises. Les Galaxy Tab Pro (8,4, 10,1 et 12,2 pouces) et Note Pro (12,2 pouces) que nous vous avons déjà détaillé début janvier. Avec ses deux modèles 12,2 pouces particulièrement fins et légers (750 gr pour 7,95 mm), la firme propose de « faire plus avec son terminal ». En accessoires, on trouve en effet chez des partenaires des souris et des claviers Bluetooth qui transforme cette tablette Android 4.4 en redoutable concurrente de la Surface Pro de Microsoft. Mais ici, le terminal est animé par une puce ARM quatre (LTE/WiFi) ou huit (WiFi) coeurs épaulée par 3 Go de Ram.

Sunny Lee, nouveau président Europe de Samsung Electronics, à Malaga.

Des solutions pensées pour l'entreprise

C'est aussi du coté des logiciels livrés avec ses terminaux que le firme veut faire la différence : WebEx Meeting de Cisco pour lancer des vidéoconférences avec un espace de travail partagé, e-Meeting pour travailler en WiFi avec une vingtaine de collaborateurs et la fonction RemotePC pour contrôler un PC ou un Mac et, par exemple, récupérer des documents. Et pour la bureautique Hancom Office, développé par l'éditeur du même nom, qui permet de travailler avec des documents Microsoft. Enfin, avec Android 4.4, ces tablettes supportent le multifenêtrage qui permet d'utiliser quatre applications dans quatre fenêtres séparées pour faciliter les couper-coller. Samsung met également en avant la taille confortable de son écran 12,2 pouces (2560 x 1600 pixels) capable d'afficher une feuille A4 sans être obliger de zoomer ou un clavier virtuel pleine taille. Mais ce qui épate le plus, c'est bien la finesse et la légèreté de la tablette qui est, par exemple, beaucoup moins imposante qu'une Surface Pro. Samsung annonce, en outre, une autonomie de 10 heures environ grâce à une batterie de 9500 mAh. En complément, le sud-coréen propose également des modèles 8,4 et 10,1 pouces qui semblent minuscules à coté de la 12,2 pouces.

Autre terrain sur lequel, Samsung renforce son offre, les imprimantes. Après l'interface NFC, annoncée en juillet, le sud-coréen proposera - à partir de février en France deux solutions logiciels avec ses modèles A3 et A4 : SecuThru Lite 2 pour contrôler l'impression des documents et SmartThru Workflow Lite pour optimiser la gestion des flux de documents. La première verrouille la délivrance des impressions au moyen d'un code Pin ou d'une carte NFC sur l'imprimante de destination ou sur une des autres imprimantes de la marque connectée au réseau. Une fois l'utilisateur authentifié par le périphérique, les documents de travail sont transférés pour lancer l'impression contrôlée. Jusqu'à 10 périphériques sont supportées dans cette configuration. Enfin, les imprimantes d'entrée de gamme du constructeur ne bénéficiant pas de SecureThru peuvent toutefois exploiter cette technologie en mode client/serveur.

En route vers le big data ?


La seconde solution logicielle, SmartThru Workflow Lite, prend en charge la distribution des documents à l'aide de la reconnaissance de caractères mais aussi de QR Code. Une fois scannés, les documents sont automatique regroupés dans des dossiers portant le nom prédéfini avec l'en-tête ou le QR Code. Avec ces deux solutions, le sud-coréen ne rattrape pas encore un concurrent comme HP qui étoffe ses périphériques multifonctions avec certaines fonctionnalités de traitement big data empruntées au moteur IDOL d'Autonomy, mais réaffirme sa volonté de progresser dans un secteur qu'il considère comme clef pour les années à venir.
Article de Serge Leblal

Aucun commentaire:

Publier un commentaire