jeudi 26 juin 2014

Retours d’expérience de responsables analytiques sur leurs projets big data

A lire sur: http://business-analytics-info.fr/archives/6108/retours-d%E2%80%99experience-de-responsables-analytiques-sur-leurs-projets-big-data/

22/05/2014 
Les enjeux liés à l’analytique et aux big data font l’objet de nombreux articles et reportages dans les médias. Plus rares sont les témoignages directs des entreprises particulièrement engagées dans ce domaine. Le cabinet McKinsey a donc recueilli les retours d’expérience des responsables analytiques de grandes entreprises, les invitant à définir selon eux les principaux enjeux et défis à relever en la matière.
analitics
Elaborer une stratégie analytique adaptée aux spécificités de chaque entreprise et du secteur économique dans lequel elle opère : tel est le premier enjeu autour duquel se sont accordés les hauts responsables analytiques d’entreprises comme American Express, Samsung, Siemens, Walmart, etc., interrogés par le cabinet McKinsey. Par exemple, la connaissance et la relation client sont au premier rang des priorités analytiques des opérateurs de télécommunication, alors que celles des entreprises de transport porteront surtout sur l’optimisation de la chaîne logistique.

De plus, la démarche analytique est nécessairement conditionnée par la collecte de données, tout autant que par la construction d’une relation de confiance avec les consommateurs qui les fournissent. Ceci appelle la définition d’une politique claire de gestion des données personnelles et suppose d’accorder aux clients plus de contrôle sur les informations qui les concernent et les possibilités de leur utilisation par l’entreprise. En parallèle, il convient de communiquer régulièrement auprès des clients sur les bénéfices de la collecte de ces données et la valeur ajoutée en termes de personnalisation des produits et des services qui leur sont proposés.

Aux défis liés au recrutement et à la fidélisation d’experts analytiques alliant aussi des compétences informatiques et métier, les responsables interrogés répondent par la nécessité de fournir un environnement qui favorise l’émulation, l’innovation et l’adoption des meilleures pratiques du moment. Ceci peut se concrétiser dans la création de centres d’excellence, positionnés en particulier au cœur des activités les plus stratégiques pour l’entreprise. Mais ce choix ne doit pas empêcher la diffusion de la culture analytique dans l’ensemble de l’organisation, notamment en favorisant la mise en place d’applications et d’interfaces dont le bénéfice opérationnel peut être évident et immédiat.

Ainsi, de la phase exploratoire au déploiement et à l’appropriation des outils utilisant la puissance analytique, la démarche analytique suppose un pilotage au plus près de chaque étape, de façon à arbitrer en permanence entre les différents projets en cours, et poursuivre uniquement les efforts sur ceux qui auront un réel impact sur les revenus de l’entreprise.



A lire sur Business-Analytics-Info.fr :

Aucun commentaire:

Publier un commentaire