lundi 9 juin 2014

Inauguration d'un prototype d'"Usine du futur" à Chemnitz

A lire sur: http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/76053.htm
Le 15 mai 2014, la Ministre fédérale allemande de l'enseignement et de la recherche, Johanna Wanka, a présidé la cérémonie d'inauguration de l'"Usine du futur" à Chemnitz (Saxe). Au sein de ce complexe de plus de 1.600 m2, des chercheurs de la société Fraunhofer étudieront les solutions visant à améliorer les processus de production industrielle, notamment sur le plan de l'efficacité énergétique et de l'utilisation des ressources (matières premières notamment).

Cet établissement, qui porte le nom de "E3-Forschungsfabrik" (Usine de recherche E3), travaillera autour de trois axes principaux:
- Le développement de machines, technologies et processus de fabrication permettant de limiter la consommation d'énergie et de matières premières,
- L'organisation générale d'un complexe industriel à faibles émissions de CO2,
- L'implication et la place nouvelle que prendront les personnels dans ces dispositifs de production.

Sur place, on trouve des installations inspirées de véritables lignes de production automobile. Leur but est de permettre l'application concrète des techniques développées par les chercheurs, dans une visée expérimentale. Lors de l'inauguration, les scientifiques ont ainsi présenté une ligne automatisée de montage de portières, qui leur donne la possibilité d'améliorer directement les techniques de fabrication de ces composants.

Le complexe est installé sur le site de l'Institut Fraunhofer de machines-outils et techniques de transformation (Fraunhofer IWU). Depuis 2009, cette institution travaille en lien avec l'Université technique de Chemnitz au sein du cluster "eniPROD - Innovations de produits et procédés d'efficacité énergétique dans les techniques de production" [1]. "L'Usine E3 nous permet d'accélérer le transfert des techniques et des processus que nous développons dans la pratique. Elle nous permet également de sensibiliser les acteurs de l'industrie aux nouveaux modes de production, plus sobres et plus durables" expliquait Reimund Neugebauer, président de la société Fraunhofer. "Si l'on veut maintenir une production industrielle en Allemagne, il nous faudra à l'avenir changer de paradigme : au lieu de chercher à maximiser les profits en minimisant les investissements, nous devrons favoriser la création de richesses en réduisant l'utilisation de ressources".

Au total, ce sont près de 20 millions d'euros qui ont été investis dans le projet d'Usine E3, tant par des acteurs institutionnels (Union européenne, Etat fédéral allemand, Land de Saxe), que par les divers partenaires industriels, comme le constructeur automobile Audi. D'ici 2016, la création de trois nouveaux sites de recherche appliquée comparables à l'Usine E3 est prévue par la société Fraunhofer. Ces complexes seront intégrés aux sites Fraunhofer de Stuttgart (Institut pour les technologies de production et d'automatisation, IPA), de Dortmund (Institut de flux de matériels et de logistique, IML) et de Berlin (Institut pour le développement d'unités de production et de techniques de construction, IPK).
Pour en savoir plus, contacts : [1] Pour plus d'informations sur le cluster eniPROD et sur la genèse du projet d'Usine E3, voir l'article "Technologies de pointe en matière d'efficacité énergétique" BE Allemagne 490 - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/63987.htm
Code brève, ADIT : 76053
Sources : "Forschungsministerin eröffnet erste Fabrik der Zukunft in Chemnitz", communiqué de presse de la société Fraunhofer - 15/05/2014 - http://redirectix.bulletins-electroniques.com/nPHDZ
Rédacteurs : Kenny Abbey, kenny.abbey@diplomatie.gouv.fr - http://www.science-allemagne.fr

Origine : BE Allemagne numéro 662 (4/06/2014) - Ambassade de France en Allemagne / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/76053.htm


Aucun commentaire:

Publier un commentaire