samedi 1 mars 2014

Handicapée, elle marche de nouveau avec un exosquelette imprimé en 3D

A lire sur: http://www.gizmodo.fr/2014/02/26/handicapee-marche-exosquelette-impression-3d.html

Cela fait maintenant quelques années que les exosquelettes montrent de quoi ils sont capables. Avec l’aide de l’impression 3D, tout semble possible, y compris, bien évidemment, faire remarcher une jeune femme paralysée des membres inférieurs à cause d’un affreux accident de ski. Récit d’une histoire hors nome.
En 1992, Amanda Boxtel est victime d’un terrible accident de ski, la laissant paralysée à partir de la taille. Les médecins la pensaient incapable de marcher à nouveau, c’était sans compter sa force de volonté et le tout premier exosquelette imprimé en 3D. Grâce à lui et à deux béquilles, elle peut de nouveau partir à l’aventure.
Pour concevoir l’Ekso-Suit d’Amanda, 3D Systems a utilisé des données provenant d’un scanner corporel complet pour imprimer chaque pièce de l’exosquelette et lui convenir à la perfection. Le travail aura été délicat, et long. Trois mois auront été nécessaires pour mettre au point l’exosquelette et faire en sorte qu’il n’occasionne aucune gêne quelle qu’elle soit. Pour l’automatisation en elle-même, c’est EksoBionics qu’il faut remercier.
Amanda Boxtel est assurément une pionnière dans le domaine, et ce n’est pas la première fois qu’elle tente ce genre d’expérimentation novatrice. En 2010, elle testait déjà un prototype d’exosquelette. Elle fait aujourd’hui partie des dix « pilotes test » d’EksoBionics. Et pour la petite histoire, sachez que la photo ci-dessus a été prise sur la « Place des Héros » à Budapest, un endroit tout désigné, non ?


Aucun commentaire:

Publier un commentaire