dimanche 23 mars 2014

e-commerce : bilan et perspectives pour 2014

A lire sur: http://www.itrnews.com/articles/147124/commerce-bilan-perspectives-2014.html

Pour ceux qui en doutaient encore, une étude réalisée pour RetailMeNot confirme que le e-commerce européen a encore de beaux jours devant lui et qu'il connaît même une croissance supérieure à celle enregistrée aux Etats-Unis. 


De cette étude RetailMeNot, plusieurs faits et chiffres importants ressortent.

Primo, les Français sont les 3èmes plus gros consommateurs européens en ligne, derrière les Allemands et les Anglais. Cette année, les cyberacheteurs français devraient dépenser chacun 908 euros, contre 1267 euros au Royaume-Uni.

Secundo, le Royaume-Uni est le leader de l’e-commerce en Europe. 67% des britanniques ont acheté en ligne en 2013 et cette année, les ventes devraient générer 53 milliards d'euros de chiffre d'affaires, soit une croissance de 15,8% par rapport à 2013. L’Allemagne n'est pas très loin derrière avec 42 milliards d'euros (+22%), puis vient la France avec 31 milliards d'euros (+17%).

Tertio, l'e-commerce européen croît plus rapidement qu'aux Etats-Unis, en revanche, les dépenses restent inférieures. Ainsi, le panier moyen aux Etats-Unis est de 82,50 euros, alors qu'en Europe, il n'est que de 56,40 euros. La France se classe 5ème de ce hit parade avec un panier moyen de 55,30 euros et 14,1 produits achetés en moyenne l'an dernier. Notez toutefois que si le nombre total de cyberconsommateurs est similaire sur les 8 marchés clés étudiés en Europe (175,2 millions) et aux Etats-Unis (171,2 millions), le poids du marché américain est 49% plus élevé : 196 milliards d'euros, contre 132 milliards d'euros en Europe.

Quarto, l’e-commerce a représenté 6% de la vente de détail en France en 2013 et devrait atteindre 6,9% en 2014. Reste que la croissance du ecommerce en France s'annonce 17,3 fois plus élevée en 2014 que celle des ventes traditionnelles (16,5% vs 0,9%).

Enfin, les modes de paiement en ligne diffèrent beaucoup d'un pays à l'autre. Au Royaume- Uni, en France et aux Etats-Unis, les internautes choisissent majoritairement la carte de crédit, alors que les espagnols et italiens préfèrent la carte prépayée, tandis qu’en Allemagne, le virement bancaire est la pratique la plus courante.

Giulio Montemagno, Senior Vice President of International de RetailMeNot, conclut en expliquant que l'arrivée massive des smartphones devrait booster l'utilisation d'Internet et les ventes en ligne dans les pays moins développés que ceux cités dans l'étude et qu'il est aujourd'hui plus important que jamais pour les marchands d'intégrer Internet et le mobile dans leur stratégie afin d'encourager les consommateurs à acheter à la fois en ligne et en magasins. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire