dimanche 29 janvier 2012

La consumérisation de l'IT touche l'entreprise

Le rapport « Dispelling Six Myths of Consumerization of IT » résultant de l'enquête réalisée par Avanade dans 17 pays auprès de plus de 600 dirigeants métier et informatique bouscule les idées reçues concernant la consumérisation de l'IT. Lorsqu'il leur a été demandé d'indiquer l'impact des technologies informatiques personnelles sur la culture de leur entreprise, la plupart des responsables interrogés (58 %) ont cité comme principal résultat la possibilité pour leurs employés de travailler n'importe où et, en deuxième position, le fait que leurs employés étaient plus enclins à travailler en dehors des heures de bureau (42 %). « Pour les dirigeants, la consumérisation de l'IT concerne plus les méthodes de travail des employés que les employés eux-mêmes », déclare Régis Ravant Directeur Solutions chez Avanade France. « Il ressort de notre étude que les dirigeants placent la productivité et l'accès en tout lieu loin devant la stimulation des employés ou l'élargissement des responsabilités confiées aux jeunes », ajoute-t-il.


Le rapport « Dispelling Six Myths of Consumerization of IT » conteste notamment la perception de la génération Y en tant que force motrice, les marques préférées des employés et l'hésitation des dirigeants à épouser cette tendance. Il en ressort également qu'une nouvelle tendance se dessine dans le monde en ce qui concerne l'utilisation des technologies grand public sur le lieu de travail et que des investissements importants sont réalisés pour maîtriser cette transformation inévitable. Globalement, 88 % des personnes interrogées ont déclaré que les employés utilisaient des technologies informatiques personnelles à des fins professionnelles.

La plupart des entreprises ont accepté que les jeunes employés de la génération Y puissent utiliser leurs appareils personnels et ce, afin d’attirer les meilleurs candidats. Pourtant, selon les personnes interrogées, l'acceptation des technologies personnelles sur le lieu de travail ne constitue pas un puissant outil de recrutement ou de fidélisation. Moins d'un tiers (32 %) des dirigeants ont modifié leurs politiques pour rendre le lieu de travail plus attrayant pour les jeunes. Ils sont encore moins nombreux (20 %) à penser que l'acceptation des technologies informatiques personnelles dans l'entreprise facilite le recrutement et la fidélisation du personnel.

Selon l'enquête d'Avanade, bien que la couverture médiatique des iPhone et iPad les ait associés à la consumérisation de l’IT, Apple est loin d'être le seul instigateur de cette tendance. Selon les personnes interrogées, les appareils personnels les plus utilisés dans les entreprises sont les smartphones sous Android, les BlackBerry et les ordinateurs portables Apple.



Un autre mythe connexe est que ces appareils sont actuellement utilisés pour consulter les e-mails et naviguer sur les réseaux sociaux. Or, l'enquête d'Avanade révèle un changement majeur dans la façon dont les employés utilisent leurs appareils personnels dans l'entreprise. Outre l'accès aux e-mails ou à Facebook, ils utilisent de plus en plus des applications cœur de métier de leur entreprise.

Lorsqu'il leur a été demandé d'indiquer les applications et services utilisés par les employés, les participants ont cité les applications de gestion de la relation client (45 %), de suivi des temps de travail et des dépenses (44 %) et ERP (38 %).

L'enquête d'Avanade remet également en question le point de vue selon lequel les entreprises hésitent à épouser la tendance de la consumérisation de l'IT. Il en ressort en effet qu'elles adhèrent à cette évolution et que les membres de la direction sont les premiers à utiliser cette façon de travailler.



Les principaux résultats de l'enquête sont les suivants :

· 88 % des personnes interrogées, soit une majorité écrasante, ont déclaré que les employés utilisaient des technologies informatiques personnelles à des fins professionnelles.

· 65 % des cadres supérieurs ont déclaré que la consumérisation de l’IT est une priorité absolue dans leur entreprise.

· En moyenne, les entreprises allouent 25 % de leur budget informatique à la maîtrise de la consumérisation de l’IT

· 60 % des entreprises adaptent actuellement leur infrastructure informatique pour accueillir les technologies personnelles de leurs employés.


« Les DSI et les départements informatiques progressistes n'interdisent plus l'utilisation des technologies grand public. Au contraire, ils facilitent l'utilisation de ces appareils, applications et services innovants pour répondre aux besoins et à la demande des employés », déclare Régis Ravant. « La consumérisation de l’IT est une opportunité pour les entreprises. Elle leur donne l'occasion de transformer la fonction informatique axée sur la diminution des risques en fonction stratégique qui s'appuie sur la portée et la puissance des technologies grand public actuelles pour améliorer leurs résultats », ajoute-t-il.



* L'enquête d'Avanade a été réalisée en octobre et novembre 2011 par Wakefield Research, société d'études indépendante, auprès de 605 cadres dirigeants, décideurs informatiques et chefs de service de grandes entreprises dans 17 pays du continent américain, d'Europe et d'Asie.
Pour en savoir plus sur la démystification de la consumérisation de l’IT, rendez-vous sur http://www.avanade.com/CoIT.
 
http://www.itrnews.com/articles/128157/consumerisation-it-touche-entreprise.html?key=862d53eea2c1d2fe

Aucun commentaire:

Publier un commentaire