jeudi 2 janvier 2014

2014 : les déploiements NFV et SDN prennent de l'ampleur, le Cloud affirme sa présence et le Big Data devient ingérable

A lire sur: http://www.itchannel.info/articles/145258/2014-deploiements-nfv-sdn-prennent-ampleur-cloud-affirme-presence-big-data-devient-ingerable.html

Mercredi 11 Décembre 2013
Pour 2014, Brocade prévoit des changements fondamentaux dans le secteur des technologies de l'information, liés à l'adoption des technologies NFV/SDN par les entreprises. L'année 2013 a déja été marquée par de nombreux événements, tels que la création par des chercheurs américains du premier organe du corps humain reproduit en laboratoire avec une imprimante 3D, l'attribution du prix Nobel de physique au professeur Peter Higgs, l'un des physiciens ayant découvert la particule boson de Higgs au CERN, et la nouvelle console de jeux vidéo Xbox One de Microsoft, vendue à un million d’exemplaires en une journée grâce à sa promesse d'une expérience utilisateur inégalée sur le plan du jeu et en termes d'interactivité.

Ces prouesses démontrent l'importance de la technologie dans la vie quotidienne, que la recherche scientifique ou le divertissement en fassent partie ou non. Elles prouvent également à quel point les réseaux informatiques, vecteurs des données de la planète, influent sur chaque être humain. Après une année 2013 forte en avancées technologiques, que nous réserve l'année 2014 ? Alain Valluy, Directeur général, Europe du Sud de Brocade, annonce quelles seront, selon lui, les grandes tendances technologiques à venir en 2014 :

1) Le NFV (Network Functions Virtualization) et le SDE (Software-Defined Everything) prendront de l'ampleur : 
dans le monde entier, et en particulier dans la région Asie Pacifique et au Japon, l'exploration des technologies NFV et SDE (réseau, virtualisation, datacenter, stockage et infrastructure) va évoluer. Les entreprises, notamment les fournisseurs de services, vont passer de la phase de recherche à la phase de déploiement en production. Compte tenu de l'augmentation des exemples d'utilisation, nous observerons probablement des déploiements plus importants. Le marché tend vers des solutions d’infrastructure de réseau ouvertes, plus flexibles, efficaces, hautement programmables et élastiques avec des initiatives clés telles qu'OpenStack et le projet Open Daylight, ainsi que des technologies de rupture bénéfiques pour les entreprises. En parallèle, la NFV se multipliera et créera de nouvelles opportunités de vente pour les fournisseurs de services en aspirant les services gérés dans le Cloud, réduisant ainsi considérablement leur coût tout en améliorant leur agilité. Même s'il est encore trop tôt pour des déploiements SDN complets, avant de prendre une décision en matière d'infrastructure, il est essentiel de s'assurer que l'infrastructure prendra en charge le SDN dans l'avenir. Une architecture ouverte est la clé de cette stratégie à long terme.

2) Dégraissage des datacenters et des architectures Cloud : 
les technologies de rupture nous obligent à revoir entièrement l'architecture, la conception, le déploiement et l'exploitation des réseaux dans les datacenters. Les réseaux sont plus importants que jamais pour fournir des applications et les fabrics sont essentielles pour accélérer cette transformation en améliorant considérablement l'efficacité des réseaux, l'utilisation des ressources et les performances. L'explosion des données contraint à l'abandon du réseau traditionnel à trois niveaux et, sachant que, selon Gartner, d’ici 2014, 80 % du trafic réseau circulera de serveur à serveur, nous nous attendons à ce que les entreprises continuent à aplatir leur(s) réseau(x). Elles bénéficieront de réseaux plus puissants et plus résilients, tout en ayant l'assurance de pouvoir augmenter leur capacité en fonction des besoins, sans interruption de service. Même à l'âge de 40 ans, Ethernet continuera à révolutionner la mise en réseau.

3) Les Clouds affirment leur présence : 
selon Gartner, compte tenu du mouvement en faveur des Clouds privés, les services deviendront plus importants que les appareils. En outre, d'après une étude réalisée par 451 Research, le marché mondial du Cloud devrait représenter 19,5 milliards de dollars en 2016, soit un taux de croissance annuel moyen de 36 %. Ces chiffres signifient que les DSI sont conscients des modèles économiques, modes de consommation, attentes des utilisateurs, enjeux sécuritaires et préoccupations en matière de protection de la vie privée associés au Cloud, et qu'ils utiliseront ce dernier pour stimuler la croissance et l’innovation au sein de leur entreprise. En 2014, le Cloud devrait devenir l'un des principaux facteurs de réussite des entreprises et l'évolution des Clouds privés les incitera à tirer parti de l'élasticité des Clouds publics.

4) La révolution Internet se poursuit sans relâche : 
selon Robert Metcalfe, l'inventeur d'Ethernet, la puissance d'un réseau est proportionnelle au carré du nombre de noeuds du réseau. Selon IDC, le marché global de l'« internet des objets », comprenant les technologies et les services, représentera 89 000 milliards de dollars (US) d’ici 2020, avec 212 milliards d'appareils connectés à l'internet, mettant définitivement un terme aux réseaux traditionnels. Bien que des inquiétudes subsistent en ce qui concerne sa sécurité et son interopérabilité avec les appareils, l'internet des objets va révolutionner des secteurs tels que la santé, le commerce de détail et le transport. Cette tendance s'intensifiera en 2014. Par conséquent, les entreprises doivent commencer à étudier l'impact de l'internet des objets sur leurs activités dès maintenant.

5) Le Big Data devient ingérable en raison de sa taille : 
le BYOD (Bring Your Own Device) et l'explosion des données, en particulier du contenu vidéo, sont à l'origine de bon nombre de nouvelles problématiques, car la quantité de données devient trop importante pour en récolter de la valeur et définir une stratégie appropriée. En 2014, les entreprises reviendront à l'essentiel et se poseront les questions fondamentales quant à l'infrastructure de leur(s) datacenter(s) pour faire face à ces volumes de données sans précédent : quels sont les objectifs ? Collectons-nous les bonnes données ? Comment les utiliser pour transformer notre entreprise ? Les entreprises qui ne sont pas capables de répondre correctement à ces questions seront confrontées à des difficultés au cours des 12 prochains mois. Par ailleurs, nous nous attendons à voir un ou deux cas importants de panne du réseau provoquée par une surcharge de données.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire