mercredi 24 juillet 2013

Les applications mobiles ouvrent de nouvelles opportunités pour le commerce dans presque tous les secteurs

A lire sur:  http://www.itrnews.com/articles/142345/applications-mobiles-ouvrent-nouvelles-opportunites-commerce-presque-secteurs.html

Tout comme les appareils et les connexions, les services pour mobile se développent à un rythme effréné. L'addiction des utilisateurs au haut débit mobile et à Internet est incroyable. Les chiffres parlent d'eux-mêmes, surtout quand ils atteignent le milliard. Près de la moitié de la population mondiale utilise des communications mobiles... En 2012, il y avait un total de 3,2 milliards d'abonnés aux communications mobiles. 7 milliards de connexions ont été établies et on prévoit qu'elles atteindront 10 milliards par an d'ici 2017.... Plus de 100 millions de tablettes ont été vendues en 2012. Et la même année, 5,1 milliards de cartes SIM ont été livrées.

Avec une telle croissance du marché, les applications mobiles, basées sur l'association de services de transaction et d’identification, ouvrent de nouvelles opportunités pour le commerce dans presque tous les secteurs, tant dans la vie quotidienne qu'au niveau professionnel. Dans cette optique, l’édition 2013 du Salon Cartes, Secure Connexions Event, qui se déroulera du 19 au 21 novembre, prend tout son sens. Y seront présentés dans des espaces consacrés au paiement mobile ou encore au smart shopping, les technologies d’ores et déjà développées pour répondre aux attentes des utilisateurs en matière de sécurité des paiements mobiles. La conférence « Votre futur est mobile, ayez confiance » le mardi 19 novembre avec Sirpa Nordlund, Directeur Général Délégué - Mobey Forum, mettra parallèlement en perspectives les dernières avancées du secteur.


Paiement mobile
La puissance du mobile conduit à une transformation profonde des services financiers. Le côté pratique et convivial des opérations constituant l’avantage principal escompté par les utilisateurs, le NFC (Near Field Communication) est l’un des principaux vecteurs du paiement par mobile. Les appareils mobiles qui permettent à l'utilisateur de se servir des systèmes de paiement sans contact, grâce notamment à la technologie NFC) commencent à être largement diffusés. Le déploiement des stratégies de paiement mobile dépend toujours de la confiance des clients, notamment en ce qui concerne les services de paiement. Les utilisateurs doivent être complètement convaincus que leurs informations bancaires personnelles sont conservées et gérées de manière sûre par le biais de leur appareil mobile. Dans le domaine des paiements par mobile, des différences apparaissent selon le type de marché. Au sein des marchés matures, les paiements mobiles concernent généralement l'achat de biens et de services auprès de points de vente de proximité ou sur Internet.

Dans les marchés émergents, les transactions mobiles sont le plus souvent un service financier proposé aux populations qui ne disposent pas de compte bancaire et s’appliquent généralement aux transferts d'argent de pair à pair. Dans ces deux cas, les paiements par mobile sont le fruit du haut degré de pénétration des appareils mobiles.

Ainsi, Advanced Info Service Plc. (AIS), le plus grand opérateur de télécommunications en Thaïlande, propose actuellement une carte SIM NFC qui permet à un téléphone mobile d'être utilisé comme un porte-monnaie électronique pour payer les transports en commun et acheter des biens à Bangkok. Les utilisateurs du service peuvent également recréditer leur carte SIM. Leur téléphone mobile leur permet également de vérifier leur solde et l'historique de leurs transactions.

Des projets NFC concernant le paiement mobile sont également introduits sur le marché européen. Telefónica Allemagne a récemment lancé son « portefeuille O2 » qui permet à l'utilisateur de stocker des cartes de crédit virtuelles et d'autres applications. Pour le service « portefeuille », Giesecke & Devrient fournit à la fois des cartes SIM NFC multi-applications et le service de TSM (Trusted Service Management).


La sécurité est un élément clé, la carte SIM en est la clé
La confiance des utilisateurs est un élément essentiel de ce qui s’avère être une véritable transformation sociale. C’est pourquoi les différents acteurs de l'écosystème mobile s'engagent à fournir au public, aux commerces et globalement aux entités sociales une sécurité sans faille et de bout en bout de la chaîne d’acteurs, et ceci quel que soit le service final. La plupart des appareils mobiles peuvent stocker des données personnelles, des photos, des documents de travail, des e-mails et d'autres contenus. La sécurité est la pierre angulaire des activités mobiles dans tous les domaines : identité numérique, opérations financières, santé, éducation… Le défi à relever est conséquent puisque les utilisateurs sont exposés à des risques variés : vol d'identité, rejet des transactions, interception des communications ou atteinte à la vie privée...
Devant la complexité toujours croissante de l'écosystème mobile, la carte SIM-UICC (pour « Sécurité, Identité, Mobilité ») s’impose comme la technologie la mieux à même de satisfaire aux exigences de sécurité et de confiance. Ses composants intrinsèques de sécurité fournissent un environnement d'exécution fiable, permettant l'utilisation de fonctions telles que la génération de clés de sécurité ou une certification des signatures numériques conforme au cadre législatif. Grâce à la carte SIM, les utilisateurs peuvent profiter des services mobiles sur n'importe quel appareil (simple téléphone mobile, smartphone, tablette) avec le même niveau élevé de confiance qu’ils accordent depuis de nombreuses années à cette carte insérée dans leur téléphone mobile.


Des opportunités spécifiques de mobilité, notamment dans le secteur de la santé
Le secteur des communications mobiles se tourne désormais vers un grand nombre de domaines socio-économiques. L’un d'entre eux est particulièrement intéressant : le secteur de la santé. Bien que les avantages potentiels des solutions de « santé mobile » (mHealth) fassent l’objet de discussions depuis déjà plus de dix ans, le marché vient juste d’émerger de sa phase pilote. La phase de commercialisation est en cours de lancement, et, selon Research2guidance, le marché de la santé mobile pourrait atteindre les 26 milliards de dollars en 2017.

Orange France et Morpho ont récemment annoncé la création du premier système mobile mondial de gestion de l'identité pour le secteur de la santé, adaptant ainsi les solutions existantes de cartes de sécurité sociale et permettant un accès sûr aux données des patients à tout moment, n'importe où et sur n'importe quel appareil mobile.

Les consommateurs profitent des appareils mobiles pour gérer et améliorer leur propre santé, et les professionnels de la santé font de même. Un nombre non négligeable (15 %) des applications de santé mobile sont avant tout conçues à l’intention de ces derniers. Parmi celles-ci, on trouve des applications pour la FMC (Formation Médicale Continue), la télésurveillance et la gestion des soins de santé. 97 000 applications de santé mobile sont actuellement disponibles sur des plateformes courantes de téléchargement d'applications. 42 % d'entre elles sont payantes.


Avec de plus en plus de professionnels de la santé qui rejoignent le marché des applications mobiles, les modèles économiques s'élargiront pour inclure les services de soins, les capteurs, la publicité et les revenus des ventes de médicaments. Ce système utilise une authentification forte par carte SIM pour établir un lien entre la carte SIM de l'appareil et le numéro d'identification unique du médecin via la plateforme de gestion d'identité.

Les marchés du mobile sont innombrables et la confiance ouvrira la porte à un nombre illimité d'opportunités et d'applications commerciales. Quant à leur adoption, le dernier mot reviendra toujours aux utilisateurs, aux consommateurs et aux citoyens en général....

Aucun commentaire:

Publier un commentaire