mercredi 31 juillet 2013

Le Japon va lancer un nanosatellite vietnamien

A lire sur:  http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/73620.htm

La JAXA a annoncé le 23 juillet qu'un nanosatellite vietnamien prendra place à bord du cargo de ravitaillement de la station spatiale internationale HVT-4 dont le lancement est prévu le 4 août. Ce satellite sera mis sur orbite dans le courant de l'année à partir du module japonais "Kibo" ("Espoir", en français) de la station spatiale internationale.


Figure 1 : La procédure de mise en orbite de Cubesats à partir du module japonais de la station spatiale internationale (photographies JAXA) Crédits : JAXA

La JAXA possède un programme très actif de lancement de satellites de très petite taille (micro et nanosatellites) qui permet, via un système d'appel à projets, à des universités mais aussi à des petites entreprises qui ne pourraient pas financer un lancement par elles-mêmes d'avoir leur propre satellite scientifique. Typiquement, ce type de satellite est embarqué en "piggyback" (lancement auxiliaire) à bord d'un lanceur conventionnel lors du lancement d'un gros satellite. C'est à dire que l'espace à l'intérieur de la coiffe du lanceur est optimisé pour contenir, en supplément du satellite principal, de petits satellites dont l'encombrement ne dépasse généralement pas 50 cm de côté et 50 kg. La JAXA possède cependant un autre moyen unique au monde pour la mise sur orbite des nanosatellites de type Cubesat (de 10 cm de côté) à partir de la station spatiale internationale. En effet le module japonais "Kibo" dispose d'un sas s'ouvrant vers l'extérieur et d'un bras robotisé permettant à un opérateur dans la station de déplacer des objets à l'extérieur de celle-ci, et donc de mettre en orbite des satellites de petite taille suivant la procédure détaillée en Figure 1. Cette procédure a déjà été utilisée en octobre 2012 pour la mise en orbite de satellites japonais, et elle sera donc utilisée une deuxième fois pour ce nanosatellite vietnamien.


Figure 2 : Les vérifications finales sont apportées au nanosatellite Pico Dragon avant de le délivrer à la JAXA Crédits : VNSC

Ce dernier, mesurant 10 x 10 x 11,35 cm et pesant 1 kg, a été développé par une équipe d'ingénieurs et de chercheurs du centre spatial vietnamien VNSC épaulée par la JAXA, l'industriel japonais IHI Aerospace et le laboratoire RCAST de l'université de Tokyo (responsable du projet) qui ont réalisé les essais de résistance mécanique, thermique et électrique du satellite ainsi que des tests en simulation d'environnement spatial. Nommé Pico Dragon, ce satellite aura pour mission d'observer la Terre grâce à un capteur optique dans le domaine visible. Il servira également pour le VNSC à tester ses technologies et techniques de communication radio. A plus long terme, le but de ce projet est le développement des technologies spatiales au Vietnam, et plus particulièrement la formation de personnel spécialisé en recherche et développement dans le spatial.


Figure 3 : Une maquette du futur centre spatial vietnamien Crédits : VNSC

Ce projet marque l'ascension du Vietnam sur la scène spatiale internationale, mais aussi l'importance que veut prendre le Japon sur le marché des pays de l'Asie du sud-est. En effet, le Japon participe déjà à la construction d'un futur centre spatial vietnamien. Ce centre, qui fait partie de la stratégie de développement spatial du Vietnam à long terme approuvée par le gouvernement en 2006, devra assurer d'ici 2030 l'indépendance du Vietnam pour le développement de satellites devant servir en particulier à la protection de ses ressources, à la gestion de ses forêts, à une meilleure gestion et prévision des catastrophes naturelles ainsi qu'à la sécurité du pays. Financé en partie grâce à des aides japonaises et bénéficiant de l'assistance du Japon et de la JAXA pour sa construction, il représente un investissement de 600 millions de dollars et devrait être livré en 2018 (voir Figure 3). La formation de personnel (environ 350 personnes) au Japon ainsi que des transferts technologiques concernant les techniques d'observation de la Terre par satellite sont prévues entre les deux pays.

--

Acronymes utilisés :
- JAXA : Japan Aerospace Exploration Agency
- RCAST : Research Center for Advanced Science and Technology
- VNSC : Vietnam National Satellite Center

Pour en savoir plus, contacts :
- Le site du VNSC {Anglais} : http://vnsc.org.vn/
- Les microsatellites lancés en "piggyback" en même temps que le satellite japonais Ibuki en janvier 2009 {Anglais} : http://www.jaxa.jp/countdown/f15/overview/sub_payload_e.html
   

Code brève,  ADIT : 73620

Sources :
- Communiqué de la JAXA en date du 23/07/2013 {Japonais} :
* http://aerospacebiz.jaxa.jp/jp/topics/2013/topics130723.html
* http://aerospacebiz.jaxa.jp/jp/ainori/data/topics_20130723.pdf
- Article en ligne du journal japonais Nikkan Kogyo en date du 24/07/2013 {Japonais} : http://www.nikkan.co.jp/news/nkx0720130724eaae.html
- Interview du directeur du VNSC, M. Pham Anh Tuan par le journal japonais à publication triannuelle Space Japan Review en date du 23/07/2013 {Anglais} : http://redirectix.bulletins-electroniques.com/bCDpn

Rédacteurs :
Matthieu PY - adjoint(point)cnes(arobase)ambafrance(tiret)jp(point)org       

Origine :BE Japon numéro 657 (31/07/2013) - Ambassade de France au Japon / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/73620.htm

Aucun commentaire:

Publier un commentaire