lundi 28 avril 2014

Le CNNum appelé à penser la santé numérique de demain

A lire sur: http://www.linformaticien.com/actualites/id/32877/le-cnnum-appele-a-penser-la-sante-numerique-de-demain.aspx

par Emilien Ercolani, le 17 avril 2014 14:18

Saisi en février par la ministre de la Santé Marisol Touraine, le Conseil National du Numérique (CNNum) ouvre une consultation publique sur le thème de la santé et du numérique tant en termes de méthodes que d’outils (Big Data, objets connectés, données, etc.). 
Le gouvernement vise à moderniser le système de santé dans les 10 ans à venir, dans le cadre de ce qu’il appelle la « Stratégie Nationale de Santé » (SNS). Pour cela, la ministre de la Santé souhaite miser sur le numérique et ses outils afin de, par exemple, réduire les inégalités sociales. Avant le dépôt d’un projet de loi en juin prochain, Marisol Touraine avait saisi en février dernier le CNNum pour « produire un cadre de pensée rénové pour la santé et proposer une vision sur les opportunités du numérique vis à vis de la prévention et de la promotion de la santé auprès des jeunes, tant en termes de méthodes que d’outils privilégiés à investir ». 
Depuis, plusieurs réunions publiques ont eu lieu, notamment en matière de communication auprès des jeunes. Le CNNum s'est fixé deux objectifs : déterminer en quoi le numérique peut contribuer au changement, puis quels sont les outils (Big Data, objets connectés, données de santé, etc.) à utiliser et comment. Hier, le conseil a ouvert une consultation publique « à tous les acteurs de l’écosystème de la e-santé », via un formulaire disponible sur le site. 

Protection des données

Prenant les devants, le CNNum a eu l’intelligence d’élargir le périmètre d’observation demandé par la ministre, notamment via une des réunions dont le thème était la protection des données de santé. C’est en effet un enjeu majeur de la e-santé. Toutefois, d’autres sujets devraient selon nous être abordés, comme la médecine en temps réel, la capacité des machines à traiter et analyser des données de patients, voire la médecine prédictive et ses nombreuses applications. Globalement, ce sont les données des patients qui seront exposées. Déjà, IBM ou Google se sont saisi du sujet avec des initiatives à la clé. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire